Le Crédit Mutuel : sous le signe du mutualisme et de la coopération

Sous sa forme associative, le Centre International du Crédit Mutuel (CICM) est une émanation directe du Crédit Mutuel.

Organisation et principes généraux

Les trois niveaux de l'organisation du Crédit Mutuel (local, régional et national) fonctionnent selon le principe de la subsidiarité explication :

  • au niveau le plus proche du sociétaire, la Caisse locale exerce les principales fonctions d'une agence bancaire,
  • les autres échelons effectuent les tâches que la Caisse locale ne peut assumer seule.

Le Crédit Mutuel est :

  • une banque coopérative régie par la loi du 10 septembre 1947,
  • la propriété de ses sociétaires, au travers de parts sociales qui permettent à chacun de s'exprimer selon le principe « un homme, une voix ».

Avec ses filiales, dont le CIC, le groupe Crédit Mutuel est un acteur majeur de la bancassurance de détail en France.

Dix-huit groupes régionaux

Au fil de l'histoire, les Caisses locales ont formé des groupes régionaux qui disposent :

  • d'instances politiques : les Fédérations,
  • d'instances financières : les Caisses fédérales ou interfédérales.

Fédérations et Caisses fédérales sont administrées par des Conseils dont les membres sont élus par les Caisses locales.

Le Crédit Mutuel est composé de dix-huit Fédérations régionales auxquelles il convient d'ajouter une Fédération à vocation nationale sur le marché de l'agriculture : le Crédit Mutuel Agricole et Rural (CMAR).

L'échelon national (le troisième degré) reproduit la même organisation avec :

  • la Confédération nationale du Crédit Mutuel qui représente le Crédit Mutuel auprès des pouvoirs publics,
  • la Caisse Centrale du Crédit Mutuel.

Les membres de son Conseil d'administration sont élus par les Fédérations.

Un homme, une voix

Les Assemblées Générales

Chaque année les sociétaires du Crédit Mutuel se réunissent lors de 2 000 Assemblées Générales de Caisses locales. Véritables gouvernements d'entreprise démocratiques décentralisés, ces réunions sont :

  • le fondement de la vie sociale et institutionnelle du Crédit Mutuel,
  • une tribune ouverte et démocratique d'échanges et de suggestions pour améliorer la qualité des services offerts,
  • le signe de LA différence du Crédit Mutuel.

Cette organisation favorise la proximité avec le sociétaire. Elle autorise un circuit de décision court qui permet une meilleure connaissance des risques et favorise la qualité de leur suivi.

Les sociétaires

Les sociétaires :

  • sont informés de la marche de leur Caisse et peuvent intervenir pour demander toute précision utile,
  • élisent élisent parmi eux, ceux qui vont les représenter au sein des instances dirigeantes de la Caisse jusqu'aux responsabilités nationales par le jeu des subsidiarités,
  • disposent d'une voix, quel que soit le montant de leur épargne ou de leurs encours de prêts.


 

    Frédéric-Guillaume Raiffeisen

1818 : Naissance à Hamm en Allemagne.

1846 : Création d’un fournil communautaire et d’une « Association pour le pain ».

1er décembre 1849 : Fondation de la "Société de secours aux agriculteurs impécunieux de Flammersfeld". C'est là qu'il réfléchira aux solutions à mettre en place pour répondre aux besoins de crédit des paysans et des artisans sans avoir recours aux usuriers.

1862 : Fondation de l'Association Caisse de Prêt de Heddersdorf dans la vallée du Rhin. La première Caisse Mutuelle est née. Les dépôts des uns permettent de prêter aux autres. L'initiative fera école dans le monde germanophone et arrivera en Alsace, alors sous occupation allemande. L'idée de ces caisses mutuelles sera reprise dans l'ouest de la France, notamment sous l'impulsion de Louis Durand.

Le Crédit Mutuel et le Crédit Agricole sont les descendants directs de l’initiative de F.G Raiffeisen.


 

En savoir plus sur le Crédit Mutuel



Retrouvez-nous sur Facebook Twitter

Faire un don en ligne (redirection vers le site de la Fondation de France)


Actualité du Centre International du Crédit Mutuel Plug-in Flash requis...


Visiter le site du Crédit Mutuel