Une nécessité pour la pérennité des réseaux

Le développement et la bonne gestion des réseaux dépendent avant tout des compétences et de l'engagement des cadres locaux, qu'ils soient élus ou salariés.

Ces cadres sont appelés à prendre en toute autonomie la Direction des mouvements après le retrait des expatriés du Crédit Mutuel. La qualité de la formation des cadres, déterminante lors de l'institutionnalisation d'un mouvement et garante de sa pérennité, constitue un enjeu majeur pour le CICM et un axe prioritaire de son intervention.

Des formations répondant aux besoins des mouvements et de leurs acteurs

La première tâche des chefs de projet est de recruter et de former des salariés aux métiers de la banque et à sa rigueur. Dans cette formation l'accent est mis sur le rôle pédagogique envers les sociétaires.

Dans une institution mutualiste, le guichetier n'est pas un simple distributeur. Il doit :

  • acquérir des compétences bancaires de base,
  • développer une certaine dextérité informatique,
  • s'imprégner de la confidentialité indispensable à une relation de confiance.

Ayant une bonne connaissance du terrain et prenant en compte la situation et les orientations stratégiques de leur mouvement, les expatriés du Crédit Mutuel élaborent un plan de formation visant à couvrir les besoins, tant dans le domaine de la vie sociale que ceux liés à l'activité.

Parallèlement, ils organisent la détection des besoins d'amélioration des compétences de leurs collaborateurs et recensent les souhaits de formation des élus, orientant chacun vers la formation la plus adaptée.

Des démarches et des outils pédagogiques propres à renforcer l'autonomie des actions

Conduire des actions en toute autonomie au sein des réseaux suppose que chaque collaborateur s'approprie les objectifs de formation de l'entreprise et mette en œuvre immédiatement les acquis de formation.

Pour y parvenir, il doit pouvoir compter sur un management de proximité attentif à créer un environnement favorable dans son entité.

Convaincu que la formation lui est utile pour exercer son métier, renforcé dans ses connaissances, rassuré par les entraînements et les jeux de rôle qu'il a pu réaliser en formation, le collaborateur est alors motivé pour agir.

Comment obtenir ce résultat ?

Par la qualité de l'animation et par une démarche pédagogique alternant les méthodes et en adéquation avec des supports dynamiques.

A cette fin, de nombreux outils de formation se mettent progressivement en place. L'ampleur des besoins est telle que le processus de formation s'inscrit dans la durée et implique partage d'expériences et mise en commun de supports de formation entre les mouvements et le CICM.

Une mission de transmetteur de savoir et de savoir-faire

Chaque expatrié :

  • forme des formateurs occasionnels internes qu'il aura sélectionnés et qui pourront à leur tour former les salariés locaux,
  • devient le premier transmetteur de savoir et de savoir-faire de son mouvement.

Une formation préalable au lancement des Caisses

Une formation préalable des gérants, des élus et des sociétaires est dispensée avant la mise en activité de chaque Caisse.

Cette formation concerne :

  • la vie démocratique de la Caisse,
  • les devoirs des élus et des gérants,
  • les droits et les devoirs des sociétaires,
  • les finalités de la Caisse,
  • les statuts et les règlements,
  • l'ensemble des écritures comptables.

Cette formation bancaire initiale, indispensable, constitue aussi une forme d'apprentissage du mutualisme et de ses principes démocratiques.

La formation continue pour tous, salariés et élus

Thèmes de formation

Par la suite, la formation se fait de façon continue en interne, de manière très pratique, sur les thèmes suivants :

  • l'outil informatique,
  • techniques des métiers du Réseau : opérations de caisse, épargne, crédits, recouvrement, contrôle...
  • commercial : accueil, entretien de vente...
  • management : fondamentaux du management, conduite des entretiens d'appréciation, vie sociale, gestion financière...
  • métiers du Siège : inspection, comptabilité, informatique, formation...
  • élus : mouvement et fonctionnement institutionnel, animation de la vie sociale, critères de gestion et d'activité...

Certaines formations spécifiques plus particulièrement réservées aux salariés peuvent être animées par des experts envoyés par le CICM.

Contrepartie

En contrepartie des coûts très élevés supportés par le mouvement, le bénéficiaire doit prendre des engagements :

  • il pourra ainsi lui être demandé de dispenser la formation qu'il a reçue auprès de ses collaborateurs,
  • il devra s'engager à investir personnellement de son temps pour optimiser sa formation.

Ces formations peuvent porter sur des aspects :

  • techniques,
  • commerciaux,
  • ou de management pour les salariés.


Actualité du Centre International du Crédit Mutuel Plug-in Flash requis...


Visiter le site du Crédit Mutuel