Problème d'affichage ? Cliquez ici.

Visitez le site du CICM
Visitez le site du CICM   N°08 | Septembre 2017
 
L'actu
La performance sociale au cœur du séminaire de rentrée
Le séminaire 2017 du CICM a rassemblé les sept responsables des réseaux ainsi que l’équipe parisienne.

Réunis au siège de la Confédération Nationale du Crédit Mutuel, ils ont abordé diverses thématiques dont celle de la mesure de la performance sociale. Cette dernière est depuis de nombreuses années un enjeu majeur pour les acteurs de la finance inclusive (IMF). Les IMF ont en effet par nature une responsabilité sociale envers leurs clients-sociétaires, les communautés et leurs employés. La nécessité d’intégrer l’évaluation de la performance sociale dans le fonctionnement d’une IMF a ainsi plusieurs vertus : la fidélisation de la clientèle en s’appuyant sur une réputation renforcée, la fidélisation des salariés, l’amélioration de la qualité des services proposés en les adaptant à la demande et l’amélioration de la performance financière de l’IMF. Outil de communication auprès des bailleurs de fonds, la mesure des performances sociales est également vectrice de communication et de responsabilisation en interne.

Lire la suite...




Le CICM inaugure la nouvelle délégation régionale des MUCODEC

A l’occasion de l’inauguration à d’OYO de la délégation régionale Plateaux Cuvettes-Sangha, au Congo, Pascal Durand, Directeur général de la Confédération Nationale du Crédit Mutuel, Monique Groc, Vice-présidente et Christophe Brindel, Directeur du CICM, ont été reçus du 5 au 11 août par la Direction et les élus des MUCODEC.
Cette rencontre a été l’occasion de faire un point sur le partenariat fructueux qui unit le CICM et les MUCODEC depuis 33 ans et sur les prochains défis à relever.
Avec près de 320 000 sociétaires et 54 caisses, le réseau des MUCODEC est un acteur incontournable de l’économie du pays. A ce titre, la mission a pu dialoguer avec l’Ambassadeur de France, le Préfet de la région d’Oyo et le premier Ministre Monsieur Clément Muamba. Il ressort notamment de ces divers échanges que le Congo traverse une crise économique financière dont les effets pourraient être atténués par une relance de l’agriculture et par le soutien des femmes entrepreneuses. L’économie congolaise, peu diversifiée, est principalement axée sur l’industrie pétrolière et a connu un ralentissement marqué en 2015 et 2016, sous l’effet conjugué de la baisse de près de 60 % du prix du baril depuis 2014 et du ralentissement des capacités de production de l’industrie pétrolière.

Cette mission a également permis de mesurer le bien fondé d’un modèle de partenariat s’inscrivant dans la durée et reposant sur des valeurs mutualistes.

- Délégation régionale d’Oyo
- Le mutualisme au Congo
- Les MUCODEC : un acteur incontournable du développement au Congo


Un nouveau pas vers l’autonomie du réseau philippin
Le 26 juillet 2017, le conseil d’administration du MSCCP a nommé Marizell GRUTA, Directrice générale du réseau et Tess BUTAWAN, Directrice administrative et financière. Ces dernières seront accompagnées dans leurs prises de fonctions respectives, par Thomas MOULIAC en qualité de consultant et par l’équipe parisienne du CICM.
Marizell GRUTA est entrée en 2004 au MSCCP où elle a eu une carrière exemplaire qui lui a permis de gravir les échelons du poste de guichetière à celui de responsable du développement en 2013. Depuis 2014, elle officiait en tant que Directrice commerciale du réseau et connaît parfaitement ses équipes. Interrogée sur sa vision de l’avenir du MSCCP, elle répond qu’elle souhaite amener son réseau à l’autonomie financière à brève échéance tout en gardant à l’esprit la mission première du MSCCP : l’éducation à l’épargne préalable permettant aux sociétaires de pouvoir évoluer socialement.

Cette étape marque une évolution importante vers l’autonomie du réseau et pose les bases d’un nouveau partenariat avec le CICM. Une nouvelle convention de partenariat a été signée pour l’occasion, permettant ainsi de poser les modalités de l’aide financière et de l’assistance technique du CICM jusqu’au point d’équilibre.

Le MSCCP rejoint ainsi les réseaux centrafricain (CMCA) et congolais (MUCODEC) qui ont à leur tête des équipes dirigeantes locales.

*Photo : Virginia PADA, Présidente du MSCCP aux côtés de Christophe BRINDEL, Directeur du CICM


Inauguration de la nouvelle Agence de Dasmariñas
Inauguration de la nouvelle Agence de Dasmariñas Le 28 juillet 2017, le MSCCP a inauguré sa nouvelle Agence Dasmariñas. Située dans un quartier animé au centre de cette vaste citée de près de 500 000 habitants au cœur de Metro Manila, cette agence doit activement contribuer au développement du MSCCP.
L’inauguration de ce point de vente fait suite à celle de Biñan en mai et s’inscrit dans une démarche générale d’optimisation du réseau commercial du MSCCP.



3 questions à
Interview Inoussa KOUBAGUIE
Directeur général adjoint du CMBF



Après une expérience réussie dans le domaine de la microfinance, M. Inoussa KOUBAGUIE a intégré le réseau de la Caisse Mutuelle du Burkina Faso en juillet dernier. Il nous livre sa vision de la microfinance au Burkina Faso et plus particulièrement du CMBF.

Quel est selon vous l’impact de la microfinance au Burkina Faso ?

Il faut noter qu’il existe peu d’études au niveau national qui traitent de la question de l’impact de la microfinance, il est alors plus aisé de parler de retombées et de contributions de la microfinance.

Néanmoins, il est indéniable que le secteur de la microfinance participe à l’inclusion financière, comme en témoignent les statistiques dont nous disposons. Ainsi, environ 2,3 millions de personnes en sont bénéficiaires au Burkina Faso.

Lire la suite...




Après 3 mois passés au sein du CMBF, quels sont les constats majeurs que vous avez faits ?

J’ai pu constater qu’il s’agissait d’un réseau jeune avec des équipes encore globalement en phase d’apprentissage mais dont la qualification progresse à la suite des actions de formation mises en place.

Par ailleurs, le CMBF est en pleine restructuration, avec notamment la révision de son organisation et de ses procédures mais aussi de sa vie sociale. Les performances commerciales sont bonnes malgré le contexte général difficile. Cela dit, cette croissance doit être encadrée notamment en ce qui concerne la qualité du portefeuille de crédit.

Lire la suite...



Selon vous, quels sont les défis majeurs du CMBF pour les 18 prochains mois ?

Pour ma part, les principaux défis du CMBF pour les 18 prochains mois se résument autour des points suivants :

Lire la suite...





Portrait
Katia SEGURET, un nouveau visage au sein de l’équipe parisienne du CICM

Katia SEGURET a rejoint l’équipe parisienne du CICM le 15 mai dernier. Elle est en charge de la fonction Supports de la structure (dont notamment le secrétariat général, le budget, la gestion des ressources humaines, le contrôle interne et les procédures) et chargée de mission auprès du réseau philippin. Elle aura en outre la charge de conduire le projet de mise en place de l’évaluation de la performance sociale des réseaux partenaires du CICM implantés en Afrique et en Asie du Sud-Est, en collaboration avec tous les acteurs.

Après des études juridiques et quelques années de carrière en dehors du monde bancaire, elle est entrée dans le groupe Crédit Mutuel il y a presque dix ans au sein de la Direction juridique et fiscale de la Confédération Nationale du Crédit Mutuel en tant que fiscaliste et y a beaucoup apprécié le travail en équipe et la gestion de projets pour le groupe. Animée par l’envie de relever un nouveau défi, elle a rejoint la Direction des risques confédérale en octobre 2015, ce qui lui a permis d’acquérir une bonne culture des risques et des exigences de la Banque centrale européenne. Toujours en quête de sens et particulièrement attachée aux valeurs mutualistes, à l’entraide et à la solidarité, c’est tout naturellement qu’elle a décidé de mettre ses qualités et compétences au service du CICM.
L'édito
 
Après bientôt 40 ans d’existence, le CICM a engagé une réflexion sur son modèle d’intervention technique. Cette démarche qui associe élus et salariés, vise à optimiser et à repositionner son action face aux évolutions profondes de son environnement (risques climatique, pays, mouvement de population,…).

Trois grands axes se dégagent :
- conduire les réseaux de microfinance à l’autonomie complète en termes de gouvernance, de finance et de compétences techniques ;

- faire du CICM, en s’appuyant sur l’expertise acquise en matière de microfinance mutualiste, le vecteur des actions internationales de la Fondation du Crédit Mutuel, à travers des projets d’aide à des populations ciblées (agriculteurs, femmes, jeunes…) en partenariat avec d’autres intervenants (coopératives, ONG, etc.) ;

- faire intervenir le CICM, à titre exceptionnel, dans le domaine de l’urgence, à l’image de l’implication du groupe en 2010 à la suite du séisme en Haïti.

L’année 2018 sera une année charnière pour le CICM dans la mise en œuvre de cette nouvelle approche qui devrait permettre aux valeurs mutualistes de trouver de nouveaux terrains d’expression.

*Photo : Dieudonné NDINGA MOUKALA, Directeur général des MUCODEC aux côtés de Lucien MIARA, Président du CICM
Lucien MIARA
Président du CICM



Du Lien

Actualités MUCODEC

 

 

Document non contractuel. Annonceur : Confédération Nationale du Crédit Mutuel 88-90 rue Cardinet 75017 PARIS.
Vous pouvez vous désabonner ou modifier votre abonnement par un simple mail au Centre International du Crédit Mutuel.
Ce message vous est envoyé par un automate, veuillez ne pas y répondre.
Copyright (C) 2015 CICM. Tous droits réservés.

Pour vous désabonner, cliquez ici.