Problème d'affichage ? Cliquez ici.

Visitez le site du CICM
Visitez le site du CICM   N°06 | Mars 2017
 
L'actu
La journée du Pagne
En Afrique comme ailleurs l’habillement est un marqueur de l’identité culturelle et les tissus ont joué un rôle important dans la communication informelle sur le continent africain. C’est dans ce contexte que s’insère le pagne du 8 mars. Dans de nombreuses villes du continent africain les femmes et jeunes filles défilent parées de pagnes achetés à cet effet. C’est leur manière de rappeler le sort des femmes en Afrique, les inégalités, violences et discriminations.
Dans un monde où les femmes représentent deux tiers des 774 millions de personnes analphabètes ( UNESCO 2013) et deux tiers des citoyens les plus pauvres du monde (UNESCO 2014), la parité entre les sexes reste un problème dans tous les pays. Souvent considérées comme les piliers des sociétés que ce soit en Afrique, en Asie ou en Europe, les fortes contraintes familiales et sociales sont souvent un frein à leur ascension sociale.

Au travers de cette Newsletter nous avons souhaité mettre en lumière les femmes du CICM qui occupent des postes de Présidentes de caisse et salariées des réseaux. Car la diversité est naturellement de mise au CICM. Les principes du mutualisme et de solidarité sont certainement en phase avec la psychologie féminine qui en général fait passer l’intérêt de collectif avant l’intérêt particulier.

Comme le disait justement Jules Renard dans son Journal, « Une femme a l'importance d'un nid entre deux branches », par leurs actions et leurs sensibilités elles ont à cœur de porter la communauté et les générations futures vers un avenir plus serein.


Ouverture des nouveaux locaux sur Niamey
Comme annoncé lors de la précédente Newsletter de décembre, la nouvelle caisse de Bonkaney a ouvert ses portes le 13 février dernier. Mme Ibrahim Mariama Djibo, nouvelle présidente de la caisse nous livre ses premières impressions :
« Le projet de fusion des caisses sur Niamey est une très bonne chose. Les nouveaux locaux sont accueillants, modernes et inspirent la confiance aux sociétaires qui craignaient les regroupements ». Les Caisses Mutuelles du Niger localisées sur Niamey font ainsi toutes l’objet de travaux permettant d’harmoniser la charte visuelle. Les nouveaux locaux seront inaugurés à l’occasion de l’assemblée générale de l’Union des CMN au mois de mai prochain.




3 questions à
Monique GROC
Vice-présidente du CICM

Interview de Monique GROC, vice-présidente du CICM, vice-présidente de la Caisse Régionale du CMMA, membre du Comité exécutif de la Fondation du CM
Vous êtes pleinement engagée en tant que bénévole dans plusieurs instances du Crédit Mutuel et notamment le CICM. Qu’est-ce qui motive votre engagement ?

Je suis élue au sein du Crédit Mutuel de longue date. Comme tous les engagements que j’ai pu avoir, ce qui motive profondément mon action, est mon souci de transmettre. Comme de nombreuses femmes j’inscris mon action dans la durée avec la volonté de transmettre aux générations futures un monde qui se développe mieux. J’ai comme toutes les femmes une part d’humanité dont je ne peux me départir et dans toutes mes actions, je me pose la question de savoir à quoi je sers et si je peux intervenir dans le développement de la part la meilleure de chacun. Il me semble également primordial de faire en sorte de représenter la sensibilité des femmes aux seins des instances de notre groupe. La mixité homme-femme est source d’enrichissement dans les échanges.

Quel est l’impact du CICM selon vous dans les réseaux ?

Le rôle du CICM est important à plusieurs niveaux. Le CICM est tout d’abord un organe de transmission extraordinaire. Nous ne prêchons pas la bonne parole mais nous nous efforçons de transmettre notre savoir et nos connaissances afin que les populations en Afrique ou en Asie puissent se les approprier, les développer et les adapter à leur culture. Par ailleurs, je suis persuadée que les femmes, les hommes, de toute origine, ne s’épanouissent que s’ils sont en lien avec leurs racines, leur famille. Dans une période de forte migration de population notamment venue d’Afrique, l’intervention du CICM peut permettre à ces populations de se développer harmonieusement dans leur pays, avec leur famille. Cela s’inscrit dans la continuité du mutualisme et de la coopération : apporter un savoir, donner les moyens d’évoluer par la formation et les sensibiliser à l’épargne préalable. Le CICM est véritablement dans la transmission. J’aime à comparer le CICM à l’éducation d’un enfant qu’on accompagne pour qu’il puisse un jour voler de ses propres ailes. Avec peu de moyens et beaucoup de volonté, nous avons réussi à faire passer un modèle qui s’est adapté aux cultures locales.
Enfin le CICM a un rôle de sensibilisation en France également. Nous sommes dans un monde qui bouge et évolue. Trop souvent la vision des pays notamment d’Afrique est réductrice. Le CICM par ses échanges, sa communication doit servir de relais d’information pour que tous, nous puissions appréhender davantage les réalités du terrain. L’aventure du CICM m’a profondément enrichie et m’a permis des rencontres fortes et inoubliables.


Quel est selon vous le rôle de la femme dans le monde ?

La femme enfante, elle gère l’intérieur du foyer. Qu’elle soit femme au foyer ou avec une activité professionnelle, elle reste le pilier de nos sociétés européennes, africaines ou asiatiques. Sans généraliser les choses, je pense que l’action de la femme s’inscrit dans la volonté de donner à nos enfants un avenir meilleur en dehors de toute idée de pouvoir. Peu de femmes encore à ce jour sont en capacité de prendre la parole quelles que soient les régions géographiques et les situations géopolitiques. Elles insufflent des idées plutôt qu’elles ne prennent la parole et lorsqu’elles prennent la parole, elles le font pour défendre un groupe, par nécessité.




Portrait
Spécial Journée de la Femme
Huit femmes, élues ou salariées, ont été interviewées pour cette newsletter. Au travers de leur témoignage nous découvrons des femmes investies, professionnelles, qui ont à cœur de pérenniser l’action de leur réseau mutualiste.

En savoir plus
L'édito
 
A l’occasion de la journée internationale de la Femme le 8 mars célébrée sous diverses formes dans de nombreux pays, le CICM a souhaité donner la parole aux femmes qui s’investissent en tant qu’élues et salariées dans les réseaux à l’étranger et en France.

Dans un monde où les femmes représentent deux tiers des 774 millions de personnes analphabètes ( UNESCO 2013) et deux tiers des citoyens les plus pauvres du monde (UNESCO 2014), la parité entre les sexes reste un problème dans tous les pays. Souvent considérées comme les piliers des sociétés que ce soit en Afrique, en Asie ou en Europe, les fortes contraintes familiales et sociales sont souvent un frein à leur ascension sociale.

Au travers de cette Newsletter nous avons souhaité mettre en lumière les femmes du CICM qui occupent des postes de Présidentes de caisse et salariées des réseaux. Car la diversité est naturellement de mise au CICM. Les principes du mutualisme et de solidarité sont certainement en phase avec la psychologie féminine qui en général fait passer l’intérêt de collectif avant l’intérêt particulier.

Comme le disait justement Jules Renard dans son Journal, « Une femme a l'importance d'un nid entre deux branches », par leurs actions et leurs sensibilités elles ont à cœur de porter la communauté et les générations futures vers un avenir plus serein.
Monique GROC
Vice-présidente du CICM



Du Lien

Unesco

Journée de la femme



 

 

Document non contractuel. Annonceur : Confédération Nationale du Crédit Mutuel 88-90 rue Cardinet 75017 PARIS.
Vous pouvez vous désabonner ou modifier votre abonnement par un simple mail au Centre International du Crédit Mutuel.
Ce message vous est envoyé par un automate, veuillez ne pas y répondre.
Copyright (C) 2015 CICM. Tous droits réservés.

Pour vous désabonner, cliquez ici.