Problème d'affichage ? Cliquez ici.

Visitez le site du CICM
Visitez le site du CICM   N°05 | Décembre 2016
 
L'actu
Les MUCODEC en marche vers une mise en conformité réglementaire
Après les dernières évolutions réglementaires locales, le réseau des MUCODEC s’est lancé dans un vaste chantier de révision et de rédaction des textes juridiques du groupe.

Un séminaire de travail composé de tous les présidents des Caisses Locales a été organisé les 27 et 28 septembre derniers avec pour objectif : de rappeler les valeurs fondamentales du mouvement mutualiste et de faire œuvre de pédagogie dans la présentation du nouveau cadre juridique.

L’ensemble des articles des statuts et des règlements intérieurs de la Fédération et des Caisses Locales ont été révisés dans une démarche de concertation entre les élus et l’exécutif, conscients de l’importance de ces changements statutaires.

A l’issue de ce séminaire, l’Assemblée Générale de la Fédération a donc validé les textes amendés à l’unanimité faisant notamment évoluer le mode électif des administrateurs pour plus d’égalité. Ces textes seront applicables à partir du 1er janvier 2017 et mis en œuvre dès l’assemblée générale de la Fédération 2017.


Vaste plan de réorganisation aux CMN
Dans le cadre du plan de réorganisation visant assurer la pérennité du réseau des Caisses Mutuelles du Niger et du Plan à Moyen Terme 2017-2019, deux grands chantiers sont en cours.
Le premier concerne la refonte de l’offre « Produits » en partant de la réflexion de la BCEAO pour l’inclusion financière des plus pauvres et d’une adaptation de l’offre à la Finance islamique dans un pays de confession musulmane à plus de 90%.

Le second chantier concerne la fusion de points de vente sur la région de Niamey. Le responsable de réseau Jean-François Marchand a la charge de rationaliser les implantations commerciales en regroupant des points de vente. Par exemple, la fusion des agences de Bonkaney, Dar es Salam et Yantallah va permettre aux sociétaires d’être accueilli dans de tout nouveaux locaux, plus fonctionnels construits à cet effet. Le rez-de-chaussée du siège des CMN va quant à lui accueillir le regroupement des agences de Grand Marché, Petit Marché et Nouveau Marché, dans un espace également rénové. Les travaux ont d’ores et déjà commencé. Ils permettront ainsi aux CMN d’harmoniser les visuels de ces deux premières agences et d’améliorer les standards d’accueil des sociétaires. Le réseau du Niger comprendra ainsi fin 2017 cinq caisses réparties sur 10 agences à Niamey et en Province.

Les deux nouvelles agences devraient être inaugurées en début d’année 2017.



3 questions à
Noël MAYAN
Directeur Général du réseau des CMCA

Noël MAYAN, Directeur général du réseau des Caisses Mutuelles de Centrafrique depuis décembre 2015 livre sa vision du réseau.
Dans un pays en guerre, il a su s’adapter et développer ses compétences professionnelles. C’est en 2008 qu’il a intégré le réseau des CMCA en tant que juriste, puis a évolué dès 2010 en tant que Directeur de réseau. Le contexte local très tendu n’a pas permis de maintenir une assistance technique à Bangui.

Portrait d’un homme et d’un réseau résilient.

Quel est votre quotidien en tant que Directeur général des CMCA?

Il est important de connaitre le contexte général du pays qui est confronté à des guerres successives et à une insécurité persistante. Les affrontements récents datent de 2012, et sont la conséquence d’une rébellion venue du nord en désaccord avec le président de l’époque François Bozizé. Les luttes entre chrétiens d’un côté et musulmans de l’autre n’ont eu de cesse depuis.

« En décembre 2015, le responsable du réseau du CICM et la responsable des Ressources Humaines avaient dû partir précipitamment, le contexte local devenant trop violent. Nommé Directeur Général Adjoint par interim, mon travail consistait alors à gérer le quotidien, à faire en sorte que les Caisses Mutuelles soient ouvertes aux sociétaires tout en assurant leur sécurité et celles des salariés. Nous vivions dans l’inquiétude pour chaque transport de fond et chaque ouverture de caisse en raison des risques de sécuritaires.
L’équipe de direction était alors embryonnaire. J’assurais les fonctions juridiques, commerciales et de gestion du personnel.
Grâce au CICM, nous avons pu constituer progressivement une équipe. Depuis janvier 2016 nous disposons d’un Comité de Direction constitué de 5 responsables d’activité. »


Dans la situation économique et politique décrite précédemment, quels sont les prochains défis des CMCA ?

Les CMCA représentent le réseau financier le plus important en Centrafrique. Nous avons davantage d’agences que les banques de la place et notre présence est capitale dans l’économie du pays. Implanté depuis 1994, le réseau couvrait initialement la totalité du territoire Centrafricain (25 caisses au total). Les crises récurrentes ont amené à fermer progressivement les caisses de province, la dernière fermeture ayant lieu en 2009. Depuis cette date, le réseau s’est recentré dans la ville de Bangui, la capitale.

Pouvez-vous nous en dire plus quant au fonds fiduciaire européen BEKOU et l’impact sur le CMCA ?

Le fonds BEKOU a été initié par l’Europe en vue d’aider la Centrafrique. Cette aide regroupe différents volets comme la Santé, l’Education, les infrastructures publiques et également le redéploiement de l’activité économique. La relance économique passe par la facilitation de l’accès des publics les plus pauvres aux services des Instituts de Microfinance. Plusieurs IMF sont concernées par ce fonds et les CMCA bénéficieront de ces aides en tant que partenaire bancaire privilégié et historique.

Lire l'entretien en intégralité



Portrait
Arrivée de Thomas Mouliac
aux Philippines

Depuis septembre 2016, Thomas Mouliac gère le réseau philippin MSCCP créé en 2000 et comptant actuellement 9 agences et près de 9000 sociétaires. Il succède à Pierre-Marie Beaudouin qui, au terme de sa mission de 3 ans, a rejoint l’équipe parisienne du CICM.

Thomas Mouliac intègre le réseau dans le cadre du dispositif VSI (Volontariat de Solidarité Internationale). Agé de 33 ans, vivant aux Philippines depuis dix ans et trilingue, il jouit déjà d’une bonne expérience professionnelle dans le domaine de la microfinance notamment avec l’ONG Proximity Funding.

Il aura pour première mission de poursuivre la politique mise en place visant à atteindre les fondamentaux financiers indispensables à l’autonomie de ce jeune réseau. Parallèlement, Thomas pilotera un chantier visant à l’élaboration d’un outil de mesure du bilan social de l’Institution.


L'édito
 
De l’autonomie technique des réseaux….

Le CICM a réaffirmé sa volonté d’accompagner ses réseaux partenaires vers l’autonomie qu’elle soit financière, technique ou de gouvernance. Dans le cadre du volet technique, des fédérations partenaires du CICM ont accepté de participer à leurs niveaux au parcours de formation proposé aux directeurs généraux des réseaux.

C’est ainsi que le directeur général adjoint des MUCODEC, M Jean-Claude ADOUA, s’est vu proposer pour compléter sa formation initiale, une semaine d’immersion au sein de la Fédération du Centre. Accueilli en septembre dernier par M Jean-Pierre BABEL, son directeur Général et Mme Isabelle OGEE, directrice générale adjoint du CMC, il a pu échanger avec l’ensemble des services centraux de la fédération et s’imprégner notamment des pratiques de management et de gestion des crédits.

Il est allé à la rencontre de directeurs de Caisse de Crédit Mutuel pour échanger sur leurs pratiques commerciales et les problématiques de rentabilité auxquelles ils sont confrontés ; problématiques que les MUCODEC devront anticiper également dans un avenir proche selon M ADOUA.

M Dieudonné NDINGA, directeur général des MUCODEC, a été le premier à réaliser une telle immersion au CMMABNet cette initiative concluante sera certainement renouvelée selon les besoins des réseaux. La force du mutualisme c’est aussi cette capacité à développer les synergies de compétence.
André HALIPRÉ
Président du CICM



En Bref

De nouveaux partenariats au Cambodge

Au Cambodge, le CMK a signé plusieurs partenariats avec des ONG. Un premier avec le CICR (Croix Rouge) dont le projet est de proposer des micro-financements aux personnes handicapées cherchant à créer leur propre business. Un second partenariat à destination de l’amélioration de l’habitat des personnes défavorisées vivant dans des bidonvilles a été signé avec Enfants et Développement.


Du Lien

Publication Zoom microfinance

Association Enfants et développement



 

 

Document non contractuel. Annonceur : Confédération Nationale du Crédit Mutuel 88-90 rue Cardinet 75017 PARIS.
Vous pouvez vous désabonner ou modifier votre abonnement par un simple mail au Centre International du Crédit Mutuel.
Ce message vous est envoyé par un automate, veuillez ne pas y répondre.
Copyright (C) 2015 CICM. Tous droits réservés.

Pour vous désabonner, cliquez ici.