Problème d'affichage ? Cliquez ici.

Visitez le site du CICM
Visitez le site du CICM   N°02 | Décembre 2015
 
L'actu
CMBF : l'avenir en perspective
Des perspectives sereines s'annoncent pour le CMBF tant sur le plan social qu'organisationnel grâce à la délivrance de son agrément et au double accord signé après plusieurs mois de négociations entre la Direction et le Personnel. L'accord sanitaire assure la prise en charge des frais de santé des 60 salariés en poste (soit 120 personnes concernées en englobant leur famille).
L'accord de catégorisation des fonctions et de grille de rémunération quant à lui permet de respecter les dispositions de la convention collective du secteur de la micro-finance au Burkina Faso. Une avancée qui témoigne de la responsabilité sociale de la structure mais qui constitue un pari ambitieux sur la capacité du CMBF à assumer cette charge supplémentaire à court terme grâce à son développement. « Ces accords consensuels, conjugués à la mise en place en 2015 d'une bonne gouvernance et à l'agrément obtenu, vont permettre de concentrer les moyens en faveur d'une nouvelle dynamique commerciale en 2016 » souligne Zaccharie Dhennin, l'actuel DG du réseau qui quittera ses fonctions fin décembre. Fabrice Tromeur qui - dans une logique de transfert de compétences - lui succèdera dès janvier 2016 verra sa tâche boostée par l'agrément. Son obtention tant attendue permet en effet de reconnaitre le réseau comme un système financier décentralisé et ouvre bien des perspectives de développement commercial qui constitue la priorité du CMBF. Forte d'une expérience marketing acquise au sein d'un grand groupe, c'est Marion Cardon-Ouattara, jeune recrue au statut de VSI, qui agira en synergie avec le Directeur Général afin de développer le plus jeune réseau partenaire du CICM.



3 questions à
Ronan Lauden
SG des MUCODEC


Chèque remis par Mme Saskia De Lang à Dieudonné Ndinga
Le chèque service : pour une économie plus forte

Quel est le principe du chèque service lancé officiellement le 16 septembre ?

Le chèque service a été inauguré par l'ambassadrice de l'Union Européenne, Mme Saskia De Lang, dans les guichets des caisses fédérales des MUCODEC de Brazzaville et Pointe-Noire. Fruit du partenariat MUCODEC/
Union Européenne, le dispositif a été mis en œuvre par le programme de renforcement des capacités commerciales et entrepreneuriales (PRCCE) dans le but de renforcer les aptitudes des entreprises congolaises. Il est subventionné par l'UE à 92 %. Son principe est simple : il permet l'achat auprès d'organismes agréés de formations, conseils, coaching dans le domaine de la comptabilité, logistique, ressources humaines, montage de business plan, conseil juridique et fiscal, etc.Il est avant tout un moyen d'appuyer durablement les PME, d'inciter les créateurs à profiter de conseils d'experts, et d'encourager les institutions financières à accompagner les entreprises dans leurs projets.

Voilà un véritable projet économique et social ?

En effet, on est là au cœur du mutualisme ! L'idée est de vaincre la précarité en dynamisant l'économie congolaise grâce à des modules formateurs à faible coût destinés aux entrepreneurs congolais et sociétaires des MUCODEC. Si le dispositif s'adresse avant tout aux créateurs d'entreprises, TPE, moyennes entreprises, il reste cependant ouvert à tous : les plus démunis peuvent créer un compte aux MUCODEC et se former à la gestion financière. L'implication du président de la Fédération des MUCODEC, M. BOUDIMBOU, dans ce dossier a permis d'avancer à grands pas.

C'est un vif succès qui vise donc à s'amplifier ?

Radio MUCODEC a largement relayé l'information ce qui a eu pour effet de booster les demandes. A ce jour les MUCODEC ont remis 472 chèques service pour un montant total de 59 Millions de Francs CFA (soit 89 945 €). 155 créateurs, 93 entreprises et 12 associations sont concernés. Aujourd'hui tout est distribué. Un appel de fonds auprès de l'Union Européenne est en cours afin de mener le projet plus loin encore. A notre demande les associations, les artisans, les commerçants ont été intégrés au dispositif, ainsi qu'une formation à l'« éducation financière » pour l'économie informelle. Car le chèque service se veut un outil vivant à la disposition de tous ceux qui veulent contribuer à l'essor économique du pays.



Portrait
Romuald Avenel
du sens et des valeurs

Chargé de mission au siège parisien du CICM depuis le 15 novembre, Romuald Avenel a tout du mutualiste en verve. Féru d'échanges, de proximité, d'économie, de culture(s), d'actualité internationale, c'est avec l'élan de ses 34 ans qu'il assumera sa mission. D'une part des actions transverses au niveau de la structure parisienne (formation, budget, contrôle interne) d'autre part de support technique aux réseaux nigérien, burkinabé et philippin à terme. Après une école de commerce au Havre, c'est au CIC
qu'il fait ses classes dès 2008. Il crée et dirige la première caisse de Bobigny et y renforce ses compétences en méthodologie. Engagé parallèlement dans la vie associative locale, il accompagne des jeunes sans formation en entretien d'embauche. "L'école de directeurs" du Crédit mutuel qu'il suit dès 2012 viendra couronner cette orientation mutualiste : écoute, réactivité, adaptabilité. Sportif, Romuald Avenel manie les contrastes tout terrain : entre squash et golf, il oscille entre célérité et minutie.

L'édito
 
Structuration et développement ! Tels sont les mots qui me viennent à l'esprit lorsque je visualise l'avenir qui se dessine à la faveur des chantiers ouverts lors du dernier séminaire de juin 2015 : accession à l'autonomie financière, refonte de la gouvernance à l'horizon 2017 et appui technique. Avec en toile de fond la volonté de stabiliser avant de rentabiliser mais aussi de favoriser l'échange de compétences entre les DG. Vous constaterez combien -à la lecture de cette deuxième newsletter que j'ai l'honneur d'introduire- raison, concertation et décision ont jalonné nos actions. Vous êtes désormais plus nombreux à suivre en temps réel le travail de fourmi effectué sur le terrain. Synonyme que la formule rajeunie de Différences répond aux attentes d'une lecture rapide qui dit l'essentiel. Ainsi à travers ce numéro vous découvrirez comment le dernier-né des réseaux (CMBF, Burkina-Faso) va franchir un cap décisif grâce à l'obtention de l'agrément ou encore à quel point le plus ancien des réseaux (MUCODEC, Congo) aujourd'hui indépendant, encourage l'entrepreneuriat via les chèques services, en partenariat avec l'UE. En attendant juin 2016 qui sonnera l'heure du bilan des travaux engagés, je souhaite que l'année 2016 rime pour les réseaux partenaires du CICM avec stabilité politique et sociale. Enfin, j'adresse à tous mes vœux les plus chaleureux pour que rayonne un monde de paix, d'amour et de tolérance.
Christophe Brindel
Directeur du CICM



En Bref

MUCADEC : C'est de la fusion de trois caisses (Akwa, Ndokoti et New Deido) qu'est née celle de Douala, à proximité du marché de Mboppi, le plus grand de la sous-région. Gageons que le trio dynamique et motivé qui l'anime (gérant, adjoint et caissière) conjugué à un conseil d'administration impliqué augurera des prémices d'une réussite toute tracée sur le littoral camerounais. Les moyens ? : fidélisation d'un sociétariat actif, installation d'une dynamique commerciale pérenne, renforcement des capacités et responsabilités des salariés (aspect commercial et maîtrise de risques). L'objectif ? : rentabiliser à trois ans. Bref, un modèle d'implantation à suivre.

CMK : La belle success story se confirme et suit son cours pour le réseau partenaire du CICM né il y a onze ans. Avec dix-neuf caisses et points de ventes ouverts et des comptes à l'équilibre depuis trois ans, le CMK ne va pas tarder à franchir le cap des 30 000 sociétaires. Il faut dire que tous les ingrédients ont été intégrés pour ! Déploiement permanent des valeurs mutualistes, lancement de produits innovants et surtout adaptés aux attentes de ses sociétaires, démarche de fidélisation.

CMN : C'est dans le cadre du déploiement du PMT (2015- 2017) que la réorganisation de la comptabilité a été engagée au CMN. L'objectif de la mission menée par Pierre-Marie Beaudouin, DG des MSCCP -dans une logique d'échange de compétences entre les réseaux- est de fiabiliser les données comptables et financières en s'assurant de la transparence des comptes communiqués. Le tout en appliquant les mesures correctives qui s'imposent. Pilotée sur place en juillet 2015, elle se poursuivra à distance jusqu'à la clôture de l'exercice 2015. D'autres audits ponctuels seront réalisés en 2016. Une première qui fait du CMN un réseau pilote pour la mise en place d'outil comptable et d'audits des procédures. Ce travail servira en effet de base pour l'ensemble des réseaux en terme de : redéfinition de la méthodologie comptable des transactions où le siège est pivot, gestion de la trésorerie, des transactions inter-caisses, paiement des charges, refacturation, etc.


Du Lien

Le Courrier de l'IRU
Afrique décryptage



 

 

Document non contractuel. Annonceur : Confédération Nationale du Crédit Mutuel 88-90 rue Cardinet 75017 PARIS.
Vous pouvez vous désabonner ou modifier votre abonnement par un simple mail au Centre International du Crédit Mutuel.
Ce message vous est envoyé par un automate, veuillez ne pas y répondre.
Copyright (C) 2015 CICM. Tous droits réservés.